Atos préfère être sauvé par Onepoint plutôt que par Kretinsky

Le conseil d’administration du groupe informatique a finalement choisi le plan de reprise du consortium mené par Onepoint, son principal actionnaire. Au détriment de celui de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky, qui proposait de céder les activités numériques de l’entreprise.

Atos préfère être sauvé par Onepoint plutôt que par Kretinsky
   courrierinternational.com
Le conseil d’administration du groupe informatique a finalement choisi le plan de reprise du consortium mené par Onepoint, son principal actionnaire. Au détriment de celui de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky, qui proposait de céder les activités numériques de l’entreprise.