Croyant qu’il l’a dénoncé à la police et aux gendarmes, il le tue à coups de pierre

Lundi 8 juillet, au douar Ouled Ahmed situé à la commune rurale d’Ouled Hassoune qui relève de la préfecture de Marrakech, vers 21 h, ce père de famille, né en 1947, s’apprête à enfourcher son vélo. Personne ne connaît sa destination précise. Et personne, même lui, ne se rend compte que quelqu’un le guette. Effectivement, […]

Croyant qu’il l’a dénoncé  à la police et aux gendarmes,  il le tue à coups de pierre
   aujourdhui.ma
Lundi 8 juillet, au douar Ouled Ahmed situé à la commune rurale d’Ouled Hassoune qui relève de la préfecture de Marrakech, vers 21 h, ce père de famille, né en 1947, s’apprête à enfourcher son vélo. Personne ne connaît sa destination précise. Et personne, même lui, ne se rend compte que quelqu’un le guette. Effectivement, un jeune homme, âgé de trente-quatre ans, le surveille. Dès qu’il démarre, ce jeune homme le suit. Lorsque ce septuagénaire s’éloigne de son domicile, le jeune homme lui coupe le chemin. Tout naturellement le vieux lui demande ce qu’il veut de lui. Bref, une altercation verbale éclate entre les deux. En fait, le trentenaire reproche au septuagénaire de l’avoir balancé à la police et à la gendarmerie royale. Le septuagénaire s’en défend mais le jeune ne le croit pas. Aussitôt, il saisit une pierre et donne un premier coup à la tête du vieil homme qui tombe par terre. Déchaîné, le trentenaire lui assène plusieurs autres coups à la tête. Il ne s’arrête qu’une fois que le septuagénaire ne bouge plus. Il tente de prendre la fuite. Heureusement, quelques jeunes hommes l’encerclent et l’en empêchent. Quelques minutes plus tard, le vieil homme rend l’âme. Le jeune homme a été remis aux éléments de la gendarmerie royale.