Éducation – Moustapha Sokhna, Doyen de la Faculté des sciences de l’Ucad : «Les mathématiques doivent être utilisées dans les pratiques quotidiennes de la société»

L’enseignement des mathématiques doit être au cœur du système scolaire, notamment au niveau de l’élémentaire. Par Badé SECK – Recruter et former des enseignants... L’article Éducation – Moustapha Sokhna, Doyen de la Faculté des sciences de l’Ucad : «Les mathématiques doivent être utilisées dans les pratiques quotidiennes de la société» est apparu en premier sur Lequotidien - Journal d'information Générale.

Éducation – Moustapha Sokhna, Doyen de la Faculté des sciences de l’Ucad : «Les mathématiques doivent être utilisées dans les pratiques quotidiennes de la société»
   lequotidien.sn
L’enseignement des mathématiques doit être au cœur du système scolaire, notamment au niveau de l’élémentaire. Par Badé SECK – Recruter et former des enseignants en mathématiques, articuler entre langue première et langue d’enseignement… Voilà, entre autres, des recommandations issues de la Conférence de consensus organisée par la Conférence des ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la Francophonie (Confemen) et le Centre national d’étude des systèmes scolaires (Cnesco, France), en partenariat avec le ministère de l’Education nationale du Sénégal, sur l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques à l’élémentaire. Les membres du jury, qui ont fait face à la presse à Diam­niadio pour la publication des recommandations, ont indiqué que l’initiative d’organiser ces assises en décembre 2023 était étroitement liée à un diagnostic du seuil de maîtrise des mathématiques des élèves à l’élémentaire au Sénégal, mais aussi dans quelques pays membres de la Confemen. Un diagnostic fait dans le cadre du Pro­gramme d’analyse des systèmes éducatifs de la Confemen (Pasec), qui vise à informer sur l’évolution des performances des systèmes éducatifs. Pour Andrée Marie Diagne Bonane, co-présidente du jury, la réalisation uniforme du quan­tum horaire national en mathématiques à l’école primaire dans toutes les régions du Sénégal, en zones urbaines comme rurales, dans le public comme dans le privé, doit être garantie. Dans son speech, le Pr Moustapha Sokhna a souligné que l’incorporation des pratiques mathématiques traditionnelles locales dans l’enseignement conduit serait très bénéfique. «Cela devrait susciter l’intérêt des élèves pour les mathématiques par la reconnaissance de leur utilisation dans les pratiques quotidiennes ainsi que dans les activités professionnelles, sociales et culturelles de leur communauté, comme par exemple le tracé de la base de la case pour sa construction», explique le Doyen de la Faculté des sciences au titre de «Grand témoin» de la Conférence de consensus. Le directeur de la Pla­nifi­cation et de la réforme de l’éducation du ministère de l’Edu­cation nationale a salué la pertinence de cette démarche de la Confemen et de ses partenaires. Selon Cheikhna Lam, «le ministère de l’Education nationale compte tirer le maximum de profit des recommandations pour relever les défis liés à l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques au primaire au Séné­gal». [email protected] L’article Éducation – Moustapha Sokhna, Doyen de la Faculté des sciences de l’Ucad : «Les mathématiques doivent être utilisées dans les pratiques quotidiennes de la société» est apparu en premier sur Lequotidien - Journal d'information Générale.