Frappe contre l’hôpital pour enfants de Kiev : la version russe mise à mal

Plusieurs médias et experts internationaux ont examiné les données disponibles concernant le missile qui a partiellement détruit l’hôpital Okhmatdyt le 8 juillet. Leurs conclusions sont sans appel : il ne peut en aucun cas s’agir d’un tir de la DCA ukrainienne, comme l’affirme pourtant Moscou.

Frappe contre l’hôpital pour enfants de Kiev : la version russe mise à mal
   courrierinternational.com
Plusieurs médias et experts internationaux ont examiné les données disponibles concernant le missile qui a partiellement détruit l’hôpital Okhmatdyt le 8 juillet. Leurs conclusions sont sans appel : il ne peut en aucun cas s’agir d’un tir de la DCA ukrainienne, comme l’affirme pourtant Moscou.