Guerres sans paix : Le nombre de conflits armés dans le monde au plus haut depuis 1946

La planète a connu en 2023 le nombre de conflits armés le plus élevé depuis 1946 même si, paradoxalement, le nombre d'Etats en proie à ces conflits est en baisse, selon une étude norvégienne publiée lundi. L'an dernier, 59 conflits ont été enregistrés dans le monde, dont près de la moitié (28) en Afrique, selon le rapport de l'Institut de recherche sur la paix d'Oslo (Prio). Mais le nombre de pays en proie à un conflit a reculé, passant de 39 en 2022 à 34. Celui des morts au combat a aussi été divisé de moitié (environ 122.000), selon les données collectées par l'université suédoise d'Uppsala auprès des organisations internationales et d'ONG. Tiré par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et le conflit en Palestine, ce chiffre reste tout de même le troisième plus élevé depuis 1989. "La violence dans le monde n'a jamais été aussi élevée depuis la fin de la Guerre froide", relève Siri Aas Rustad, chercheuse au Prio et rédactrice principale du

Guerres sans paix : Le nombre de conflits armés dans le monde au plus haut depuis 1946
   lopinion.ma
La planète a connu en 2023 le nombre de conflits armés le plus élevé depuis 1946 même si, paradoxalement, le nombre d'Etats en proie à ces conflits est en baisse, selon une étude norvégienne publiée lundi. L'an dernier, 59 conflits ont été enregistrés dans le monde, dont près de la moitié (28) en Afrique, selon le rapport de l'Institut de recherche sur la paix d'Oslo (Prio). Mais le nombre de pays en proie à un conflit a reculé, passant de 39 en 2022 à 34. Celui des morts au combat a aussi été divisé de moitié (environ 122.000), selon les données collectées par l'université suédoise d'Uppsala auprès des organisations internationales et d'ONG. Tiré par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et le conflit en Palestine, ce chiffre reste tout de même le troisième plus élevé depuis 1989. "La violence dans le monde n'a jamais été aussi élevée depuis la fin de la Guerre froide", relève Siri Aas Rustad, chercheuse au Prio et rédactrice principale du rapport qui observe les tendances sur la période 1946-2023. Selon le Prio, l'augmentation du nombre de conflits est en partie due au groupe jihadiste Etat islamique qui s'est propagé en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient. Après l'Afrique, les régions du monde les plus touchées par les conflits armés étaient l'Asie (17), le Moyen-Orient (10), l'Europe (3) et les Amériques (1).