Je crie donc je suis

Certains élus n’ont visiblement pas encore compris qu’à l’image du Maroc qui se transforme, son Parlement est lui aussi en passe de faire sa révolution. L’hémicycle, avec ses deux Chambres, est de moins en moins un podium pour faire le show mais un espace institutionnel de débat civilisé dont la mission première est de légiférer […]

Je crie donc je suis
   aujourdhui.ma
Certains élus n’ont visiblement pas encore compris qu’à l’image du Maroc qui se transforme, son Parlement est lui aussi en passe de faire sa révolution. L’hémicycle, avec ses deux Chambres, est de moins en moins un podium pour faire le show mais un espace institutionnel de débat civilisé dont la mission première est de légiférer pour apporter des réponses pratiques et concrètes aux préoccupations des citoyens et aux besoins du pays. Le Parlement comprend des instances internes régies par des règlements qui permettent aux élus de régler tous types de problèmes et questions d’ordre organisationnel, procédural, administratif et autres laissant ainsi les séances dites publiques, généralement télévisées, pour le débat et pour que ce dernier soit le plus profitable possible au grand public. La qualité de cet exercice se répercute automatiquement sur la perception du citoyen lambda de l’action et de la classe politique. Évidemment, certains élus sont toujours à l’affût des caméras pour faire le spectacle croyant encore que plus ils font de bruit mieux leur cote de popularité s’en portera. Heureusement, le profil des élus a profondément changé depuis quelque temps, une grande majorité des élus des deux Chambres s’inscrivant plus aujourd’hui dans une logique de quasi-service public et d’intérêt général que les intérêts personnels et partisans. Les fossiles de la politique, quant à eux, finiront inévitablement par disparaître…