La messe de communion

Festival Timitard’Agadir Saoudi El Amalki Timitar fait pétiller de délire et d’hysterieles nuées des résidents et des compatriotes qui rentrent au bercail en ce début de période estivale. Il conquiert les aires de l’événement, mais aussi les cœurs des centaines de milliers des visiteurssur trois jours de concerts à tenir en haleine. La constellation de... L’article La messe de communion est apparu en premier sur ALBAYANE.

La messe de communion
   press.ma
Festival Timitard’Agadir Saoudi El Amalki Timitar fait pétiller de délire et d’hysterieles nuées des résidents et des compatriotes qui rentrent au bercail en ce début de période estivale. Il conquiert les aires de l’événement, mais aussi les cœurs des centaines de milliers des visiteurssur trois jours de concerts à tenir en haleine. La constellation de shows scintille une fois de plus, sur le firmament musical. Elle vient agrémenter, en couleurs et lumières le paysage splendidement relooké d’une cité en intensefanfare. La sécurité et l’organisation, assurées parles divers services de l’ordre et de l’Autorité, toutes catégories confondues, font un travail de titan devant ces flots humains qui assiègent les lieux des concerts, les artères acheminant et les quartiers les plus reculés de la périphérie. Comme à son accoutumée, lesmoyens de transport s’activenten abondance, fort armé par sa flotte pléthorique. Tout est prévu pour la grande messe ! La structure associative,  initiatrice de cette tradition annuelle vient de mettre au point tous les axes de ce rendez en étroite coordination avecle Wali de la région Souss Massa et les élus de commune de la ville. On se réjouit de la pérennité etl’ancrage de cette manifestation qui s’incruste dans la tradition, de par son slogan significatif «Les amazighs accueillent la musique du monde », qui renvoie aux valeurs de tolérance et d’ouverture. On en est cette année à la 19ème manche dont la la prestation de clôture battait encore les records d’affluence avec environs 100 000 spectateurs venus de tous bords On réitère l’engagement solennel et vigoureux de la pléthore d’ instances respectives à soutenir ce rassemblement artistique d’envergure, car il fait partie, désormais, d’une synergie qui intègre la conscience et l’émotion collectives. Timitar est devenu incontournable, dans la dynamique des festivals du champ artistique de masse à travers le royaume. Il a gagné en qualité et en maturité, durant ses manches et s’érige en véritable fierté de toute une région. Cette année encore, Timitar met le feu dans l’enceinte de la place Al Amal, avec, entre autres, Zakaria Ghafouli, la grande révélation  de la chanson populaire, Douzi, le tout raffiné artiste et surtout Oudaden, la troupeinusable et aimée des fans du grand Souss. Le menu est aussi captivant que diversifié, répond à tous les goûts et les penchants. Toujours fidèle à son cachet et son âme, le festival fait appel à des sommités arabo-amazighes dans leurs richesses patrimoniales de la nation, en compagnie d’une pléiade de stars mondiales, puisées dans les répertoires les plus éloquents de la planète. On savourera avec volupté et allégresse les ensembles de haute notoriété qui nous viennent de toutes lescontrées de la planète …Un beau brassage de cultures et de civilisations qui enrichit assurément les rencontres conviviales avec une panoplie d’artistes locaux anazighs aux airs saisissants. Les musiques d’ici et d’ailleurs réchauffent les cœurs, à travers cet enchevêtrement de mosaïque enchanteur où les sonorités unissent et cimentent à merveille. Un éventail somptueux qui tend les passerelles de passion et d’acception entre les festivaliers hilares et la vague humaine prise de volupté et d’extase, pour une seule devise : la communion. L’article La messe de communion est apparu en premier sur ALBAYANE.