Le temps du grand ménage

Saoudi El Amalki Une décision judicieuse aurait engendré un profond soupir de soulagement au sein des  milieux de la région Souss Massa et de son chef lieu. Le limogeage du chef de cabinet a donc mis sur la chaise d’éjection de nombre d’agents en direction desquels l’index était  déjà pointé depuis belle lurette. On ne... L’article Le temps du grand ménage est apparu en premier sur ALBAYANE.

Le temps du grand ménage
   press.ma
Saoudi El Amalki Une décision judicieuse aurait engendré un profond soupir de soulagement au sein des  milieux de la région Souss Massa et de son chef lieu. Le limogeage du chef de cabinet a donc mis sur la chaise d’éjection de nombre d’agents en direction desquels l’index était  déjà pointé depuis belle lurette. On ne peut prétendre amorcer une véritable envolée si on s’entoure de déliquescence dépravante dans des services vitaux notamment, entre autres, la division de l’urbanisme lié aux investissements dont la capitale du Souss s’avère un levier clé et  un vivier fécond. La campagne d’épuration, menée contre la dépravation de la maison, à commencer par la plus proche de la pièce, est à même de créer un climat de confiance et de sécurité parmi les divers partenaires, tout en coupant court avec la pourriture qui pourrait toujours rôder dans les parages. Le sain stratège qui conduit son embarcation à bon port, se devra d’assainir son équipage de toute insanité à bord. Il est bien vrai que l’opération du grand ménage nécessiterait de la pondération et du discernement afin d’éviter de tomber dans la précipitation et l’injustice à l’égard des collaborateurs en suspicion. Il n’en reste pas moins vrai que la réaction prompte au moment opportun de l’ablation du mal est sollicitée avant que la contagion ne se propage et fasse perdre du temps surtout en matière d’investissement. On se rappelle l’appel solennel, brandi haut et fort par le Souverain, à maintes reprises, selon lequel le Sérieux est primordial dans l’administration comme dans l’institution à petite ou grande échelle. Pour une cité telle Agadir qui se construit à brides abattues, à travers les projets initiés par le Roi, n’a pas le droit de faillir à cet engagement Royal et tout responsable qui y faille est à congédier, comme ce fut le cas précédemment cité. Il va sans dire que depuis un certain temps, la capitale du Souss de subir une réelle mue, en termes de mise à niveau dans les moult compartiments, touchant de proximité les populations aux niveaux de la mobilité et du loisir. Il serait scandaleux de gâcher tous ces efforts titanesques parce qu’il y aurait un responsable véreux qui s’amuserait à se servir de son poste pour « dépouiller » un investisseur… Basta ! Agadir est trop chère  pour qu’on l’infeste sans aucun scrupule, de piraterie, comme on le faisait par le passé !                                 L’article Le temps du grand ménage est apparu en premier sur ALBAYANE.