Mali : le gouvernement réautorise les activités des partis politiques

Après trois mois d’interdiction, le gouvernement lève la mesure de suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations. C’est l’une des principales décisions du Conseil des ministres de ce mercredi 10 juillet. Les activités des partis politiques sont de nouveau autorisées par le gouvernement après trois mois de suspension. […]

Mali : le gouvernement réautorise les activités des partis politiques
   maliweb.net
Après trois mois d’interdiction, le gouvernement lève la mesure de suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations. C’est l’une des principales décisions du Conseil des ministres de ce mercredi 10 juillet. Les activités des partis politiques sont de nouveau autorisées par le gouvernement après trois mois de suspension. Selon le communiqué du Conseil des ministres de ce mercredi, le gouvernement a adopté un projet de décret portant levée de suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations. La mesure de suspension avait été prise en avril « en vue de l’organisation sereine du Dialogue inter-maliens pour la paix et la réconciliation nationale sur toute l’étendue du territoire national ». « Par cette mesure dissuasive, le Gouvernement a pu contenir toutes les menaces de troubles à l’ordre public qui planaient sur cet évènement majeur pour la vie de la Nation », détaille le communiqué du conseil des ministres. La levée de la mesure de suspension qui frappait les partis    politiques et les activités à caractère politique des associations s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du Dialogue inter-maliens dont la phase nationale s’est tenue en mai dernier. Contacté par maliweb.net, Dr Mahamadou Konaté, membre du M5-RFP Mali Kura, estime que la mesure de suspension qui frappait les partis politiques n’est pas encore levée. « Le gouvernement a adopté un projet de décret portant levée de la suspension des activités des partis politiques et des activités à caractère politique des associations. Il faut patienter jusqu’à la signature du décret par le président de la transition », explique-t-il. Toutefois, Dr Konaté estime que la levée de la mesure de suspension des activités des partis politiques est une bonne chose et participe à l’apaisement du climat social. Elle participe à la libération de la parole.  Cependant, malgré l’annonce de la levée de la mesure de suspension, Dr Mahamadou Konaté continue de dénoncer l’adoption du Décret n°2024-0230/PT-RM du 10 avril 2024 portant suspension des activités des partis politiques et les activités à caractère politique des associations. « Il n’y a aucun fondement juridique à ce décret », fustige-t-il. Les partis et regroupements politiques signataires de la déclaration du 31 mars, dont le regroupement de Dr Konaté est membre, avaient dans un communiqué dénoncé l’adoption de ce décret par le gouvernement. La dizaine de partis politiques a même déposé une plainte auprès de la justice. Celle-ci n’a pas encore rendu son verdict.  Il faut noter que c’est en vertu de cette mesure de suspension des activités des partis politiques que onze leaders politiques ont été incarcérés par la justice. « La levée de la mesure de suspension des activités des partis politiques va plaider en leur faveur », espère Dr Mahamadou Konaté. Abdrahamane SISSOKO/maliweb.net