Maroc-Emirats Arabes Unis : 4 protocoles d’accord signés à Casablanca

Les opérateurs des deux pays ambitionnent d’ouvrir la voie à une coopération renforcée entre les entreprises basées à Dubaï et leurs homologues marocaines afin de stimuler l’expansion dans des secteurs prometteurs. Coopération : Les accords signés lient la Chambre internationale de commerce de Dubaï à l’AMDIE, la CGEM ainsi qu’aux Chambres de commerce, d’industrie et […]

Maroc-Emirats Arabes Unis : 4 protocoles d’accord  signés à Casablanca
   aujourdhui.ma
Les opérateurs des deux pays ambitionnent d’ouvrir la voie à une coopération renforcée entre les entreprises basées à Dubaï et leurs homologues marocaines afin de stimuler l’expansion dans des secteurs prometteurs. Coopération : Les accords signés lient la Chambre internationale de commerce de Dubaï à l’AMDIE, la CGEM ainsi qu’aux Chambres de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. Les opérateurs émiratis renforcent leurs synergies avec leurs homologues marocains. A l’issue de la mission commerciale organisée récemment à Casablanca par la Chambre internationale de commerce de Dubaï, 4 protocoles d’accord ont été signés avec des entités marocaines, à l’instar de l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations (AMDIE), la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM) ainsi que les Chambres de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra. L’ambition étant d’ouvrir la voie à une coopération renforcée entre les entreprises basées à Dubaï et leurs homologues marocaines afin de stimuler l’expansion dans des secteurs prometteurs. «Les organisations collaboreront pour organiser des missions commerciales, des conférences et des événements commerciaux, ainsi que pour partager des connaissances et une expertise mutuellement bénéfique afin de soutenir la croissance et l’innovation». Les activités de la mission à Casablanca comprenaient l’organisation d’un forum d’affaires spécial intitulé «Faire des affaires avec le Maroc», organisé par la Chambre internationale de Dubaï avec le soutien de l’ambassade des Émirats arabes unis à Rabat et des quatre parties signataires de protocoles d’accord. Lors de son discours d’ouverture du forum des affaires, Mohammad Ali Rashed Lootah, président et chef de la direction de Dubaï Chambers, a indiqué que «le Maroc est en passe de devenir la sixième économie d’Afrique en 2024, positionnant le pays comme un marché d’une grande importance stratégique pour Dubaï». Et de poursuivre : «Notre mission est de créer une plate-forme percutante pour renforcer les relations commerciales et d’investissement entre les communautés d’affaires de Dubaï et du Maroc, établir des partenariats fructueux qui servent nos objectifs et intérêts mutuels, et ouvrir de nouvelles opportunités de croissance et de prospérité». Dans le cadre du forum des affaires, la Chambre a fait une présentation informative sur le paysage commercial et économique de Dubaï qui a mis en évidence les avantages concurrentiels que l’émirat offre aux entreprises marocaines. En outre, une table ronde perspicace réunissant des experts de secteurs économiques de premier plan a discuté des opportunités disponibles sur le marché marocain pour les entreprises de Dubaï, ainsi que de précieux conseils pour les entreprises et les investisseurs. Cela a été suivi d’une série de réunions d’affaires bilatérales entre des représentants d’entreprises de Dubaï et du Maroc, qui se sont poursuivies au cours de la deuxième journée de la mission. En outre, la délégation a participé à une série de visites de sites dans des entreprises marocaines. Les secteurs clés pour attirer les investissements de Dubaï au Maroc comprennent l’agriculture et la pêche, les énergies renouvelables, les télécommunications et les services aux entreprises. La Chambre a également identifié une série de secteurs prometteurs pour les exportations de Dubaï vers le Maroc, notamment l’aluminium et le fil de cuivre, le blé, les dattes, les appareils mobiles, l’électronique et les plastiques.