Mini Cooper SE, fabriquée en Chine, germano-britannique d’origine

La nouvelle Mini-Cooper électrique ne cherche pas midi à quatorze heures. Puissante et onéreuse, cette quatrième génération se démarque plus par son prix prohibitif que par son originalité. Avant, pour différencier une nouvelle Mini de ses prédécesseuses, mieux valait avoir l’œil averti. Cette Mini millésime 2024 sort un peu plus du lot avec ses feux arrière trapézoïdaux inédits. Cependant, il faut encore être vigilant pour déterminer si le modèle est électrique ou non, puisque l’équivalent à pistons présente quasiment le même physique. Difficile à distinguer de son homologue à moteur thermique   Les Cooper E (36,8 kWh, 184 ch) et Cooper SE (49,9 kWh, 218 ch) ont été conçues sur une plate-forme qui provient de la collaboration entre BMW/Mini et le constructeur chinois Great Wall Motors. Elles sont vêtues d’une carrosserie particulièrement lisse et diffèrent à peine des Cooper C (156 ch) et Cooper S (204 ch), le

Mini Cooper SE, fabriquée en Chine, germano-britannique d’origine
   lopinion.ma
La nouvelle Mini-Cooper électrique ne cherche pas midi à quatorze heures. Puissante et onéreuse, cette quatrième génération se démarque plus par son prix prohibitif que par son originalité. Avant, pour différencier une nouvelle Mini de ses prédécesseuses, mieux valait avoir l’œil averti. Cette Mini millésime 2024 sort un peu plus du lot avec ses feux arrière trapézoïdaux inédits. Cependant, il faut encore être vigilant pour déterminer si le modèle est électrique ou non, puisque l’équivalent à pistons présente quasiment le même physique. Difficile à distinguer de son homologue à moteur thermique   Les Cooper E (36,8 kWh, 184 ch) et Cooper SE (49,9 kWh, 218 ch) ont été conçues sur une plate-forme qui provient de la collaboration entre BMW/Mini et le constructeur chinois Great Wall Motors. Elles sont vêtues d’une carrosserie particulièrement lisse et diffèrent à peine des Cooper C (156 ch) et Cooper S (204 ch), lesquelles gardent la structure de la troisième génération, avec poignées de porte saillantes et arches de roue en plastique noir.   Un intérieur avec planche de bord épurée et absence de matériaux nobles   Ces quasi-doubles partagent en revanche la même planche de bord, laquelle est tout à fait épurée et dispose d’un écran circulaire de 24 cm. Anciennement en matériaux moussés, en cuir naturel et avec des inserts en carbone, bois ou aluminium, elle accueille désormais des matériaux moins valorisants, comme le plastique dur, le cuir vegan et des habillages textiles issus du recyclage. Écolo, certes, mais pas assez distingué.   La Mini électrique 2024 gagne un petit centimètre en longueur (3,86 m) et seulement 3 cm en largeur (1,76 m) et 2 cm en hauteur (1,46 m). L’habitabilité reste donc minimale, mieux vaux détourner son attention sur l’Aceman, nouveau SUV de la marque, si l’on désire être satisfait de ce point de vue, particulièrement à l’arrière et au niveau du volume du coffre. Mini pur jus, fidèle à ses valeurs   La Cooper SE de 218 ch s’empâte de 150 kg comparé à l’ancien modèle, mais cela ne l’empêche pas d’afficher des performances très reluisantes : le petit gabarit passe de 0 à 100 km/h en 6,7s seulement. De plus, elle attaque les courbes et les épingles avec une grande adresse, malgré un sous-virage modéré. L’amortissement, très bondissant sur route bosselée, est tout aussi sec sur les dos-d’âne. À améliorer…   Agile et tonique, surtout en mode Go Kart, dotée d’un freinage puissant, la Cooper SE régale sur autoroute, avec quasiment zéro bruit d’air à pleine vitesse. Attention cependant à la consommation d’énergie : à 130 km/h, même les 200 km d’autonomie ne sont pas assurés. En mélangeant ville, routes secondaires et trajets courts sur voie rapide, atteindre les 300 km devient envisageable. Bien moins que les 387 km promis par Mini.   Bien que proposée à un prix excessif de 47.240 euros (correspond au pack XL, le seul doté d’un bon équipement), la Mini Cooper SE reste attractive pour les conducteurs urbains à la recherche de sensations, grâce à sa taille réduite bien sûr, et de par sa capacité déjà certifiée à se démarquer de la foule. SPECS Chiffres Vitesse maxi : 170 km/h Accélération de 0 à 100 km/h. : 6,7 sec Consommation cycle mixte : 14,7 kWh/100 km Autonomie électrique mixte (km) : 387 Temps de recharge Prise dom./Wallbox 7,4 kW : 24 h/8 h Borne 11 kW/Borne rapide (95 kW maxi) : 5h30/30 min* Poids : 1 605 kg   *De 10 à 80 % de capacité   Données techniques Moteur électrique : Synchrone à aimants permanents Batterie lithium-ion : 48,9 kWh (capacité utile) Puissance fiscale : 5 CV Puissance maxi : 218 ch Couple maxi : 330 Nm Transmission : Aux roues avant Boîte : Auto., une vitesse Pneus : 196/60 R16 Dim. L x l x h, en m : 3,86 x 1,76 x 1,46 Durée de garantie : 2 ans, kilométrage illimité*   *Batterie garantie 8 ans ou 160 000 km