RDC: le gouvernement condamne les «actes barbares» des ADF près de Maninga

Dans l’est de la République démocratique du Congo, selon la société civile, le bilan ne cesse de s’alourdir après une série d’attaques près de l’agglomération de Mangina, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Les attaques ont été menées et revendiquées par les Forces démocratiques alliées (ADF) affiliés au groupe État islamique. Il y aurait au moins 41 morts, selon le gouvernement, 57 selon le bureau des Nations unies au Congo et plus d’une centaine selon des acteurs locaux. C’est l’une des attaques les plus meurtrières menées par les ADF dans le territoire de Beni.

RDC: le gouvernement condamne les «actes barbares» des ADF près de Maninga
   www.rfi.fr
Dans l’est de la République démocratique du Congo, selon la société civile, le bilan ne cesse de s’alourdir après une série d’attaques près de l’agglomération de Mangina, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Les attaques ont été menées et revendiquées par les Forces démocratiques alliées (ADF) affiliés au groupe État islamique. Il y aurait au moins 41 morts, selon le gouvernement, 57 selon le bureau des Nations unies au Congo et plus d’une centaine selon des acteurs locaux. C’est l’une des attaques les plus meurtrières menées par les ADF dans le territoire de Beni.