Réfugiés: «l’UE ferme ses yeux sur les exactions en Libye» et «finance les interceptions de bateaux»

La Libye dit plus plus vouloir accueillir de migrants supplémentaires, car sur ses 7 millions d’habitants, 2,5 millions sont des étrangers en situation irrégulière, selon le ministre de l’Intérieur. Une situation qu’il qualifie d’inacceptable. Mais ce refus est-il un coup de pression envers l’Union européenne ? Le politologue François Gemenne, spécialiste des questions de migrations liées au climat, revient sur ces déclarations du gouvernement libyen de Tripoli.

Réfugiés: «l’UE ferme ses yeux sur les exactions en Libye» et «finance les interceptions de bateaux»
   www.rfi.fr
La Libye dit plus plus vouloir accueillir de migrants supplémentaires, car sur ses 7 millions d’habitants, 2,5 millions sont des étrangers en situation irrégulière, selon le ministre de l’Intérieur. Une situation qu’il qualifie d’inacceptable. Mais ce refus est-il un coup de pression envers l’Union européenne ? Le politologue François Gemenne, spécialiste des questions de migrations liées au climat, revient sur ces déclarations du gouvernement libyen de Tripoli.