RÉTRO-VERSO - Interview avec Hubert Ummels, Initiateur du FLC : « Il faut encourager les jeunes à aller vers l’Industrie du tourisme »

En deux jours, du 9 au 10 juin, les professionnels du secteur du tourisme s’emploient à tirer vers le haut la capacité des étudiants en leur ouvrant de nouvelles perspectives favorables au leadership, dans le cadre du Future Leaders Challenge (FLC). Explications avec son initiateur, Hubert Ummels. La compétition Future Leaders Challenge (FLC) Maroc est de retour, cette année, pour une deuxième édition. Quelle est votre évaluation de la première édition ?    La première édition du Future Leaders Challenge (FLC) Maroc, tenue les 12 et 13 juin 2023 à Tanger, au Hilton Houara, a réuni onze écoles d’hôtellerie et de tourisme du pays ainsi que les professionnels du secteur. C’est une première en son genre au Maroc. Ce qui était révolutionnaire pour le pays vu que tous les directeurs d'écoles en tourisme ne s'étaient jamais rencontrés dans la vraie vie.  Nous avons eu une expérience très réussie mais nous continuons d’apprendre (sourire). Nous y somme

RÉTRO-VERSO - Interview avec Hubert Ummels, Initiateur du FLC : « Il faut encourager les jeunes à aller vers l’Industrie du tourisme »
   lopinion.ma
En deux jours, du 9 au 10 juin, les professionnels du secteur du tourisme s’emploient à tirer vers le haut la capacité des étudiants en leur ouvrant de nouvelles perspectives favorables au leadership, dans le cadre du Future Leaders Challenge (FLC). Explications avec son initiateur, Hubert Ummels. La compétition Future Leaders Challenge (FLC) Maroc est de retour, cette année, pour une deuxième édition. Quelle est votre évaluation de la première édition ?    La première édition du Future Leaders Challenge (FLC) Maroc, tenue les 12 et 13 juin 2023 à Tanger, au Hilton Houara, a réuni onze écoles d’hôtellerie et de tourisme du pays ainsi que les professionnels du secteur. C’est une première en son genre au Maroc. Ce qui était révolutionnaire pour le pays vu que tous les directeurs d'écoles en tourisme ne s'étaient jamais rencontrés dans la vraie vie.  Nous avons eu une expérience très réussie mais nous continuons d’apprendre (sourire). Nous y sommes pour une deuxième aventure.   Quelles sont les nouveautés de cette deuxième édition ?    Pour cette année, nous avons commencé par une séance d'autonomisation pour booster les talents des étudiants participant à cette compétition, connaître leurs passions et leurs rêves. En parallèle, nous avons eu une réunion des directeurs des écoles présentes, lors de la compétition avec la Confédération Nationale du Tourisme (CNT).   Nous avons créé l'Alliance des Directeurs d'Écoles, qui rassemble toutes les institutions de renom, dont l’objectif est de les réunir, mensuellement, dans l’optique de créer un avenir meilleur pour les étudiants. Cette alliance témoigne d'une évolution significative vers un alignement entre les différentes parties prenantes de l'industrie. L’autre objectif est d’unir les professionnels pour parler d'une seule voix, pour collaborer encore mieux au lieu que chaque école parle à chaque personnel de l'industrie en même temps.  Ainsi, la première journée de cet événement est dédiée au réseautage, tandis que le deuxième jour est celui du challenge. Les trois écoles gagnantes auront le billet pour aller gratuitement à la finale à Dubaï.    A quel point ces rencontres sont-elles importantes pour les étudiants ?   C’est une initiative qui vise à encourager les jeunes étudiants dans l’hôtellerie, la restauration et le tourisme, à les accompagner et à les encourager afin de devenir les futurs leaders dans le secteur. Nous leur offrons l'opportunité d’échanger avec les principales entreprises dans le domaine du tourisme et de l'hôtellerie, de dialoguer avec les leaders de l'industrie hôtelière et d'avoir une idée claire sur l’écosystème ainsi que sur les besoins du marché, entre autres.  Du côté des professionnels, c’est l’occasion pour eux de connaître la vision des prochaines générations. L’ultime objectif est de tirer ensemble le meilleur parti de l'industrie du tourisme et de l'hôtellerie au Maroc.   A travers cette compétition, quelle évaluation faites-vous du développement de cette industrie au Maroc ?    Le Maroc doit être fier de ses réalisations et de son développement, avec le soutien du gouvernement, mais aussi des leaders des entreprises touristiques et hôtelières présentes à notre événement. Il y a tellement d'énergies investies dans cette industrie, notamment à l’approche de la Coupe du monde 2030. L'avenir de l’hôtellerie marocaine est florissant et le Maroc peut, à juste titre, en être très fier.    Recueillis par Safaa KSAANI FLC, quezako ? Le Middle-East and Africa Future Leaders Challenge est une plateforme dynamique conçue pour bâtir une communauté engagée dans la résolution des enjeux futurs de l’industrie de l’hôtellerie et du tourisme dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique. En rassemblant les leaders de l›industrie, les futurs diplômés et les établissements d›enseignement, le MEA FLC a pour objectif d›améliorer la qualité de l›enseignement, le développement des jeunes talents et du capital humain, créant ainsi un avenir prometteur pour l’industrie de l’hôtellerie et du tourisme. « C’est une initiative qui vise à encourager les jeunes étudiants dans l’hôtellerie, la restauration et le tourisme, à les accompagner et à les encourager afin de devenir les futurs leaders dans le secteur. On veut les retenir et les garder dans le secteur du tourisme et dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique (MEA) », nous explique Hala Benllahcen, DG et fondatrice de Halo Consulting, partenaire gold du FLC Maroc. FLC : 12 écoles entrent en lice La deuxième édition du Future Leaders Challenge (FLC) Maroc, tenue à l’hôtel Hilton Houara, à Tanger, du 9 au 10 juin, a connu la participation de 52 étudiants en dernière année d’études, tous majors de leurs promotions, issus de 12 écoles délivrant des diplômes de licence et master en hôtellerie ou tourisme à travers le Royaume. Le programme a débuté le 9 Juin par une cérémonie d’ouverture, suivie d’une série d’ateliers et de sessions visant à renforcer les compétences des étudiants. Des réunions stratégiques, un forum de discussion et une foire à l’emploi sont également prévus, aboutissant aux présentations des étudiants et à l’annonce des finalistes et du gagnant le 10 Juin. Le Future Leaders Challenge au Maroc introduit un défi de question de projet significatif pour les participants : « Que doit changer l’industrie, par exemple en termes de plans de développement de carrière, pour rester attrayante pour la prochaine génération ? » Les étudiants ont ainsi analysé les perspectives des générations Z et Alpha, proposant des solutions réalisables et créatives.  Dans ce cadre, Raouf Benchedli, Directeur Général Régional pour Hilton Maroc & Tunisie, souligne l’importance de l’industrie hôtelière en rapide croissance au Maroc en déclarant : « Conformément au grand développement du Royaume du Maroc et au rôle essentiel que joue le tourisme pour notre pays, il est vital que nous nous concentrions sur nos jeunes talents et les attirions vers notre industrie ». Le FLC Maroc s’aligne sur la mission du MEA FLC de développer, de faire progresser et de soutenir les futurs leaders de l’industrie en leur fournissant les outils nécessaires pour atteindre leur plein potentiel, positionnant ainsi le Maroc comme un leader régional dans le développement des talents dans l’industrie de l’hôtellerie et du tourisme. Lors de la cérémonie de remise des Prix de la deuxième édition de la FLC Maroc, les noms des trois écoles gagnantes ont été proclamés et qui sont : l’Institut supérieur international de tourisme de Tanger (ISITT) (1er), suivie de l’Ecole de commerce et de gestion hôtelière (SHBM) située au sein de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), et le Centre d’excellence Tourism & Hospitality Management School de l’Université Cadi Ayyad. Les trois décolleront pour Dubaï, représentant le Maroc à la finale.