Une rencontre d’échange fécond

Forum de la jeunesse africaine à Agadir Saoudi El Amalki L’association «Maison d’Afrique» d’Agadir  a tenu récemment, la 3ème manche du Foruminternational de la jeunesse africaine, sous la thématique centrale « L’Éducation et le Développement durable : agenda d’action pour l’Afrique que nous voulons ! ». Cette structure associative dynamique, conduite de main de maître par un acteur polyvalent,... L’article Une rencontre d’échange fécond est apparu en premier sur ALBAYANE.

Une rencontre d’échange fécond
   press.ma
Forum de la jeunesse africaine à Agadir Saoudi El Amalki L’association «Maison d’Afrique» d’Agadir  a tenu récemment, la 3ème manche du Foruminternational de la jeunesse africaine, sous la thématique centrale « L’Éducation et le Développement durable : agenda d’action pour l’Afrique que nous voulons ! ». Cette structure associative dynamique, conduite de main de maître par un acteur polyvalent, Abdallah El Maintagui, vise à consolider la coopération, parlapasserelle de la société civile, à échanger les expertises sur maints domaines ayant trait aux individus, diffuser la culture de l’essor pérenne en direction des populations, notamment les jeunes, inclure ces derniers aux enjeux et valoriser le rôle civique du développement, tenir un forum international de la jeunesse africaine chaque année. Cette troisième édition du forum africain s’est spécialementconsacré au concept de l’Education pour s’aligner sur la déclaration officielle d’Addis Abeba des chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union Africaine, réunis en février dernier sous le signe de « l’année 2024 de l’Education ». Ce à quoi se sont attelé les différents participants, venus de nombre de pays d’Afrique, notamment le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Cameroun, la Guinée, le Niger, la Ghana, l’Ouganda, le Rwanda, le Centrafrique, le Burkina Faso, la Mauritanie, le Maroc et la France, le Royaume Uni, l’Allemagne et le Danemark. Tout au long de trois jours, cette élite d’experts associatifs et institutionnels, s’est penchée à décortiquer la question de l’Education sous tous ses aspects et formes selon ses propres expériences vécues en matière de contraintes et moyens matériels mais aussi en termes de gouvernance et de gestion. Il faut dire que les trois panels du programme, à travers les alternatives et les recommandations qu’ils ont mis en avant, ambitionnent « d’assurer l’accès de tous et toutes à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et de promouvoir toutes les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » comme le préconise l’agenda 2030 dans son quatrième objectif. Sur de thèmes sectoriels, à savoir l’éducation à la paix et la citoyenneté en comme moteur d’essor en Afrique, la Société civile et l’Education et les villes, quel rôle dans l’Education, le Forum de cette année 2024, a jeté l’éclairage sur les mécanismes et les procédés à mettre en place pour performer l’Education dans un continent qui souffre des handicaps dans moult domaines. Au côté des panels auxquels ont contribué des intervenants de l’assistance, les initiateurs ont également proposé des ateliers d’animation sur les thématiques en l’occurrence, Éducation environnementale, Education aux sciences et techniques, Education à la citoyenneté et aux droits de l’enfant, Education aux activités physiques et sportives et Education à l’art et la culture. Enfin, il faudra bien retenir cette citation de feu Nelson Mandeladont faisait état l’intervenant de Rwanda : « L’Education est une arme décisive pour changer le monde ! »  L’article Une rencontre d’échange fécond est apparu en premier sur ALBAYANE.