Un naufrage à l’IRT « Football » : Dernières nouvelles officielles

Une mauvaise aventure en pleine mer, un fâcheux accident à Restinga tout près de Mdiq, un drame pour trois footballeurs de l’IRT d’origine tangéroise et deux membres adhérents qui étaient à bord d’un petit yacht de plaisance après une journée calme et agréable de repos à Marina Smir.   Oussama Aflah, Soulaimane Dahdouh, Abdelhamid Maali, Salmane Harraq et Abdeltif Akhrif faisaient partie d’une expédition pour une merveilleuse sortie qui a fait couler beaucoup d’encre à la presse nationale et même internationale.   Le bateau avait chaviré, le bateau avait coulé, le bateau n’était pas bien ancré, des nouvelles contradictoires qui ont fait plus de mal que de bien aux milieux sportifs de la ville.   Les Tangérois ne faisaient que prier pour sauver la famille IRT.   Perdus dans les grandes profondeurs de la Méditerranée, les cinq membres de l’équipage qui nageaient pour le plaisir se sont éloignés à cause du vent fort qui soufflait.    Conscient

Un naufrage à l’IRT « Football » : Dernières nouvelles officielles
   lopinion.ma
Une mauvaise aventure en pleine mer, un fâcheux accident à Restinga tout près de Mdiq, un drame pour trois footballeurs de l’IRT d’origine tangéroise et deux membres adhérents qui étaient à bord d’un petit yacht de plaisance après une journée calme et agréable de repos à Marina Smir.   Oussama Aflah, Soulaimane Dahdouh, Abdelhamid Maali, Salmane Harraq et Abdeltif Akhrif faisaient partie d’une expédition pour une merveilleuse sortie qui a fait couler beaucoup d’encre à la presse nationale et même internationale.   Le bateau avait chaviré, le bateau avait coulé, le bateau n’était pas bien ancré, des nouvelles contradictoires qui ont fait plus de mal que de bien aux milieux sportifs de la ville.   Les Tangérois ne faisaient que prier pour sauver la famille IRT.   Perdus dans les grandes profondeurs de la Méditerranée, les cinq membres de l’équipage qui nageaient pour le plaisir se sont éloignés à cause du vent fort qui soufflait.    Conscients du danger de mort qui les guettait, ils n’ont trouvé refuge que dans la récitation des versets du Coran et dans la Chahada.   Alertés, les services de la Gendarmerie et de la Marine Royales ont déployé de louables efforts avant de retrouver après deux heures de recherche Oussama Aflah, Souleimane Dahdouh et Abdelhamid Maâli.   Malheureusement, les deux autres footballeurs Salmane Harraq et Abdeltif Akhrif étaient portés disparus.    Maintenant, la police d’Espagne s’est portée volontaire et continue à faire des recherches dans les eaux espagnoles et au large des côtes de Sebta, d’Algesiras et de Tarifa.   Dans une déclaration à la presse, le secrétaire général de l’IRT a fait le point officiel suivant du club : « Un joueur et deux membres adhérents ont été sauvés et les recherches sont toujours en cours pour retrouver Harraq et Akhrif ».   De leur côté, l’ancien président Abdelhamid Aberchane et l’actuel président Mohamed Cherkaoui suivent de près le dénouement de l’affaire avec des contacts permanents avec les autorités de M’diq et les familles des victimes.   Quant à l’un des trois survivants, il a fait un démenti sur les fausses informations rapportées par les médias en affirmant que l’embarcation n’avait connue aucun naufrage.   Il pense que l’ancre jetée n’avait pas bien tenu et que le vent avait éloigné le bateau de plaisance.   Par ailleurs, il est à rappeler que les trois joueurs de l’IRT sont Abdelhamid Maâli international espoir de Maroc U20 (sauvé), Salmane Harraq international espoir de Maroc U18 (disparu) et  Abdeltif Akhrif  ailier titulaire (disparu).